LES COLLECTIFS UNIS

ICONE DU SITE
ICONE DU SITE

Témoignage
d'une aide soignante

Loire Atlantique 44

Mission Flash…Toujours suspendus!

Aide soignante
Loire Atlantique

Série témoignage 61

Suite à la conférence de presse du 11 juillet. 

Je m’appelle Isabelle, j’ai 50 ans, je travaille dans une clinique privée de Nantes.
Aide soignante.
Au 1er confinement, j’étais en« plan blanc » chez moi en attendant qu’on me téléphone.
Le direction fermait les lits et les services, j’ai compris que « c’était unepièce de théâtre ».
J ‘ai choisi de ne pas me faire injecter un produit expérimental.
J’ai lu les 2 livres du Professeur PERRONNE regardé les vidéos de Louis FOUCHÉ, et de Didier RAOULT, de Martine WONNER, de Alexandra HENRION-CAUDE.
Aussi Carlo BRUSA qui est très actif.
Je sais aujourd’hui que j’ai fait le bon choix.
Cette propagande était trop violente, un virus qui sort d’ on ne sait où».
Je vous adresse ma lettre de suspension pour que vous sachiez réellement son contenu.
Lire un tel courrier, n’est pas anodin, je n’ai tué personne.
J’ai dû me reconvertir.
Je ne lave plus des malades, je lave des cages d’escaliers dans les entreprises: j’y ai vidé ma haine, ma colère, ma rage.
J’ai consulté régulièrement un ostéo, puisque mon dos s’est réveillé: le choc psychologique.
J’ai fait les manifs pour me sentir soutenue, comprise dans ce chaos.
J’ai repris une formation pour me reconvertir.
Je ne pensais pas que ce serait si long.
Je maintiens ma position, je respecte mon corps.
Il y a d’autres façons de se soigner.
Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ce courrier.

Tenez-vous informé de nos publications

inscrivez-vous à notre newsletter

Votre inscription est enregistrée Oups! un problème est survenu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.