LES COLLECTIFS UNIS

ICONE DU SITE
ICONE DU SITE

Parole citoyenne

place aux artistes

©  Pierre Couchard

La moindre larme

Incliné aux faits d’armes

Très solennellement,

A l’oeil vu poindre larme

Monsieur le Président.

Pendant ce dur moment,

Vous fûtes impressionnant.

Mais quel crédit porter

A cet air affligé ?

Peut-on vous faire confiance

Dans l’actuelle ambiance ?

Sont-ce larmes de crocodile

Ou l’arme d’égo habile ?

Bien-sûr on est d’accord,

Le Devoir de Mémoire

Impose que d’un seul corps

On songe à notre histoire.

Tant d’hommes jeunes, condamnés

A mourir en Champagne . . .

Mais aussi cette année,

N’y a-t-il pas campagne ?

Alors je vais oser

Revenir au présent,

Quand de vos simagrées

Un peu plus on attend.

Des questions me taraudent

Que je vais vous soumettre,

Sans qu’elles soient chiquenaudes

Pour ne rien compromettre.

Depuis de nombreux mois,

Dans le déni complet

De Dèmos qui fait loi,

Vous semblez satisfait :

– Un conseil de défense

– Un conseil scientifique

Personne ne sait qui pense,

L’opaque devient magique !

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Jamais vu dans la vie :

Les médecins de soigner

Ont été interdits

Par les Autorités.

Nombreux se sont alors

Retrouvés sans espoir,

Livrés au triste sort

Du jour qui devient soir . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Des hôpitaux exsangues,

Des soignants sans moyens,

Les saouler de novlangue,

Les traiter comme des chiens,

Augmenter les lits vides

Par le manque d’effectifs,

Face aux regards livides

De ceux qui se rebiffent . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Aux enfants qui grandissent,

Bien peu du nécessaire

Pour qu’ils s’épanouissent

Mais plutôt la misère !

Masquer leurs joies et rires,

Empêcher leurs échanges

En les rendant martyres

Alors qu’ils ne sont qu’anges . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Sans doute le plus terrible :

Pour les plus jeunes d’entre eux,

Tous les troubles possibles

Quand ils seront plus vieux.

Au nom de la santé,

A de lourdes carences

Sont déjà condamnés

Dans le plus grand silence . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Comment vous reprocher,

Vous-même n’étant pas père,

D’à tous ceux-là penser

Qu’en simple gestionnaire ?

Quand on l’est devenu,

Il devient évident

Que tout fait débattu

Fasse penser aux enfants . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Entretenant la peur

Par un récit morbide,

Les anti-dépresseurs

Et plus dur, les suicides

Ont gravement affecté

Nombre de citoyens

Qui se sentant piégés

N’ont plus eu goût de rien . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Comme de bons schizophrènes

Certains d’avoir raison,

Volontés se déchaînent

Jusqu’à la déraison.

Nulle critique n’a de prise,

Le programme déroulez,

Tout vaccin c’est la mise,

Interdit d’en douter . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

A tous ceux qui ont cru

Qu’en vos paroles buvant

Serait vite revenue

La douce vie d’avant,

N’êtes-vous pas aujourd’hui

Quelque peu pris de court,

Quand annoncent certains bruits

Du virus le retour ? . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

Le plus jeune Président,

C’est une belle performance !

Mais disons que le temps

Aura joué de malchance.

Seul un Grand Homme d’État

Eut pu lui seul faire face,

Ce que vous n’êtes pas.

Vous, le savez, devant la glace . . .

A l’œil la moindre larme,

Monsieur le Président ?

©  Pierre Couchard

Catégories

Je m’appelle Céline j’ai 42ans, Mariée et je suis maman de 4enfants ,trois petits fils et je suis Tata.Je suis aide ménagère en CESU et mes employés ne bénéficient pas d’aide spécifique gouvernementale c’est pour cela que je peux continuer à travailler sans cette obligation d’injection expérimentale, même si deux d’entre elles ont « mes employeurs »ont voulu m’obliger j’ai dis non où je m’en vais car je ne suis pas concerné par l’obligation et je ne suis pas un cobaye ,je me refuse à me soumettre aux caprices d’un gouvernement qui pour lui ne s’inquiète de son propre intérêt financier. Au cours de ces deux ans je me suis beaucoup documentée et avant que la vaccination arrive j’ai pue tomber sur des documents pour le moins alarmant comme la composition des injections,les effets secondaires et le scénario de la mise en place de tout ce qu’on vit aujourd’hui. Les français étaient très réfractaire aux vaccins du virus de la grippe AH1N1 ils ne pensaient pas que cette fois les français pour la majorité seraient autant demandeurs mais il faut dire que cette fois ci ils avaient tout calculé tout envisagé, jusqu’au confinement et les masques. Certains de mes documents ont disparus, j’ai sûrement été piraté mais j’ai pue et je peux défendre ma peau et celle de ma famille en connaissance de cause ,et quand je vois les vidéos de ces soignants mis à l’arrêt alors qu’eux mm sont concernés et informés mieux que qui conque, je me dis que c’est du grand n’importe quoi.Nos libertés et nos droit sont complètement bafoués. Qui d’autre que nous peut savoir ce qui est bon ou pas pour nous à pars nous même ? Il ne s’agit pas que des injections,il s’agit aussi du fonctionnement, aujourd’hui tout est joué contre nous, jusqu’allant Faire douter les gens en leur faisant croire qu’ils sont cas contact ! Depuis quand une personne qui n’est pas malade peu contaminer une autre personne ? Je ne porte pas de masque pour travailler,je me bat avec les maîtresses pour mes enfants car j’en ai marre de les voir muselés, c’est insupportable ! Quand je demande à la maîtresse de mon fils de 7ans pourquoi vs les obligés à porter cette muselière alors qu’ils ne protègent que Dalle et elle même le sait car elle était contaminée alors qu’elle le porte, elle me répond que c’est pas elle qui décide et qu’elle respecte la procédure. Elle ne peut pas dire oui à mon fils et pas aux autres alors je lui ai dit qu’elle ferait mieux de le faire enlever à tous ils seraient plus heureux de venir à l’école sans et pouvoir mieux respirer. Mais malheureusement, je suis la seule de mon côté à l’école à ne pas porter la muselière depuis le début,ils me regardent Tous comme si j’étais une pestiférés et si j’allais me prendre une prune, alors que même les gendarmes me disent bonjour avec un grand sourire quand ils me voient.Je suis toujours vierge du nez, ils n’ont pas volé mon génome humain. Depuis, peu je ne suis plus considéré comme une citoyenne et personnellement,il a beau dire mais le président ne m’emmerde pas du tout ,au contraire c’est plutôt l’inverse et ça va durer aussi longtemps qu’il le faudra. Je soutiens les soignants et les personnels de santé ainsi que tous ceux qui comme moi on refusés de se soumettre et ceux sont écouté.Bravo pour votre courage et votre détermination. Prenez soin de vous
Céline
Bonjour à toutes et à tous, D’abord bravo, pour votre courage, volonté ,conscience professionnel, de résister à cette dictature sanitaire imposée par les pouvoirs pharmaceutiques, financiers et technologiques. La santé est une relation intime entre soi, son médecin à l’écoute, et c’est d’abord et toujours du préventif, en appliquant la règle numéro un, d’abord ne pas nuire. J’ai suivi le protocole pour garder mon immunité naturelle, indiqué , par ma doctoresse homéopathe , vitamine D, C, zinc,propolis bio, marche, toujours avoir des relations humaines, dialoguer, aider,…, respecter la Terre,…, bref de la réflexion, de l’analyse, de la responsabilité dans ses actions quotidiennes, et surtout ne pas écouter la propagande, l’enfumage déversées par les médias aux ordres. Je vous remercie. Bien solidairement. Alain.
Alain

Tenez-vous informé de nos publications

inscrivez-vous à notre newsletter

Votre inscription est enregistrée Oups! un problème est survenu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.