LES COLLECTIFS UNIS

ICONE DU SITE
ICONE DU SITE

Les soignants sortent du silence

“150 COLLECTIFS DE SOIGNANTS SUSPENDUS APPELLENT À L'AIDE"

SAVE THE DATE – Conférence de Presse -1er février 2022 – 14h – Paris 

Des artistes, des citoyens et des politiques soutiennent les soignants suspendus non vaccinés contre le Covid 

Conférence de presse mardi 1er février 2022, de 14h à 16h – Paris, Porte d’Orléans

En présence d’une délégation des 150 collectifs de soignants rassemblés à Paris, de représentants des Collectifs Unis de soignants, de représentants de l’Union Citoyenne pour la Liberté (UCPL) et de l’eurodéputée Michèle Rivasi. 

Soignants, infirmiers, pompiers, médecins, sages-femmes, dentistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, orthophonistes, étudiants… Depuis le 15 septembre 2021, des milliers de personnels de la santé, du soin et des secours ont été suspendus, interdits de pratique et empêchés de vivre de leur métier.

Maltraités et poussés à la précarité, ces professionnels qui, en 2020, au début de la pandémie, étaient applaudis et venaient travailler même infectés, sont maintenant traités comme des parias pour avoir refusé une vaccination obligatoire contre le Covid avec des produits encore expérimentaux et imposée sans débat.

Alors que ces professionnels de santé, du social et du médico-social ne sont plus autorisés à soigner, y compris avec un test négatif, l’administration sanitaire préfère faire appel, par manque de personnel, à des soignants positifs au Covid. L’absurdité de cette situation est frappante. Il est temps d’en parler et de mettre les responsables face à leurs incohérences.

Les Collectifs Unis de soignants veulent rompre le silence. Soutenus par la députée européenne Michèle Rivasi, le collectif citoyen de l’UCPL, et de nombreux artistes dont les collectifs Les Essentiels et les Sous-Marins Jaunes, les soignants souhaitent témoigner de la situation réelle de l’hôpital et du soin, quand leurs collègues encore en poste ne peuvent le faire sous peine de sanctions, et témoigner aussi de la réalité de la situation sanitaire que nous vivons. Ils souhaitent aussi exposer à la presse leur situation et la violence institutionnelle, inédite, qu’ils subissent de la part des autorités sanitaires depuis la loi du 5 août 2021.

Participation sur inscription. 

Un certificat de test négatif valable le mardi 1er fevrier 2022 sera demandé aux participants.

Inscriptions collectifsunis.stop0508@gmail.com

L’adresse du lieu de la conférence de presse vous sera communiquée après inscription, lundi 31 janvier 2022.

Tenez-vous informé de nos publications

inscrivez-vous à notre newsletter

Votre inscription est enregistrée Oups! un problème est survenu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.